La narration, efficace pour votre stratégie de médias sociaux

Cet article s’adresse particulièrement aux #CommunityManagers, qui avec la force de l’expérience deviennent des #socialmediamanager. Ils ne font plus qu’exécuter; ils pensent aussi dans notre contexte aux différentes stratégies qui permettront à leur client de rencontrer du succès en ligne. Et dans ce cas, on aimerait parfois trouver des astuces qui nous permettraient d’avoir des idées brillantes et créatives. Et dans les cette stratégie, la narration tout comme les vidéos, et les images ont la même valeur et plus. La narration aide ainsi à captiver votre cible…Il s’agit de comment vous présentez votre structure, votre marque. Et si comme moi, si vous aimez tant les histoires dans votre vie personnelle, pourquoi ne pas en créer et en partager dans votre travail de #CommunityManager? Cela non seulement transformera un plus grand nombre de vos visiteurs passifs en adeptes engages, mais vous vous amuserez  aussi.

 

Cet article explique comment faire cela au mieux via vos réseaux sociaux. Mais d’abord, je vais expliquer ce qu’est une histoire, quels types d’histoires raconter à chaque étape du parcours de votre acheteur et comment mesurer la performance de vos histoires.

Ce qui rend les histoires captivantes, c’est celles qui touchent notre émotion. elles doivent atteindre le coté émotionnelle du lecteur, du followers, du client c’est selon. Car elles déclenchent les boutons « J’aime » et « Acheter » dans le cerveau de vos prospects. Et pour une entreprise, elle n’attend que la seconde option. Et parfois, ladite entreprise veut les résultats ici et maintenant, mais pas toujours prete à consentir à certains sacrifices, notamment de la patience.

 

A- Comment choisir les histoires à raconter?

IL faut vraiment faire preuve d’imagination dans le cas d’espèce. Dans le domaine du management des réseaux sociaux, rien n’est pire comme l’absence d’idées. Parfois c’est la chose qui m’épuisait le plus en agence…Bon comme je le dis souvent, il n y a pas de création ex-nihilo. Le tout est de trouver la bonne idée, la contextualiser en fonction de votre cible. Généralement quand on cible les jeunes, contextualiser une histoire est assez évidente, et même ludique. Ils ont leurs expressions, leurs codes. La compagnie de téléphonie MTN Cameroun le fait généralement très bien, résume sur un visuel,et c’est le buzz..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors, quelles histoires devriez-vous raconter en tant que spécialiste du management des réseaux sociaux? Cela dépend de la notoriété de votre marque. Si vous introduisez une nouvelle marque sur votre marché, il est préférable de raconter une histoire d ‘«origine» ou de «résultat». Si votre marque est bien connue (et bien connue, je veux dire au niveau mondial), les histoires « d’explication » fonctionnent bien. Bien, vous me demanderez sans doute de quoi s’agit-il concrètement, ou comment procéder. Je dirai que tout est assez clair, ce n’est pas sorcier.

Concrètement, une histoire d’origine qu’est-ce ?

Ce n’est ni plus ni moins que comme son nom l’indique, une histoire d’origine explique comment votre marque a vu le jour. Une bonne histoire d’origine explique clairement pourquoi votre marque existe et qui vous servez.

 

 Et qu’en est-il d’une histoire de résultats?

Une histoire de résultat montre le résultat final de l’utilisation de votre produit ou service, qui correspond finalement à ce que votre prospect souhaite. On ne peut pas faire plus clair.

 

Par exemple, je viens d’acheter des mèches brésiliennes chez Makeda pour ma coiffure il y a quelques jours. Ce que je souhaitais, c’était un lissage brésilien, un bon lissage par mauvais temps et une longue durée de la  coiffure sans cassure (je n’aurais donc plus à repasser au salon me coiffer pendant longtemps). Pour raconter cette histoire de résultats, le salon de coiffure Makeda  aurait pu partager quelques courtes vidéos montrant des témoignages de plusieurs clients satisfaits du lissage brésilien et également sur YouTube. En visionnant ces vidéos, je me voyais « à leur place » et faisais suffisamment confiance à leur marque pour les appeler ou les envoyer par courrier électronique au sujet d’un rendez-vous. (Histoire de mèches, j’ai été CM pour un salon de coiffure, vous commprenez pourquoi😉😉😉😉)

 

Et enfin, une histoire d’explications

Ces histoires expliquent les caractéristiques et les avantages de votre offre de manière familière et non technique. Ils peuvent même opposer votre offre à des offres de moindre valeur proposées par vos principaux concurrents. Notez bien de manière familière, il ne sert à rien d’être rigide. Même si on est une entreprise hyper sérieuse. Il faut lâcher du leste. Et dans le domaine, MTN Cameroun est celle qui s’y prend le mieux. Bon si vous avez d’autres modèles, partagez. Je ne fais pas la pub de ladite compagnie 😂😂😂😂😂.

De façon concrète, si votre marque propose par exemple des fonctionnalités de «service après vente», telles qu’un outil de recherche de produits, une application de discussion en ligne ou une autre option de service client, vous devez le mentionner dans votre article d’explication.

 

Vous avez donc 03 modèles de narration qui se résument dans un visuel. Mais souvenez-vous, dans un article, je vous parlais de l’importance de la vidéo, qui reste un élément efficace sur les réseaux sociaux. Bien entendu, il y aura toujours des entreprises ou des clients qui n’auront soit pas le budget pour réaliser des vidéos Pros,  soit pas le matériel adéquat; en tant que bon #CommunityManager, nous avons toujours notre trousse qui contient un logiciel de montage. Il faut être assez débrouillard.

Et dans ce cas d’espèce, parce qu;il faut privilégier la vidéo, YouTube est un excellent réseau social pour commencer. C’est gratuit, dites-le à vos clients, votre entreprise. Il vous faut juste être, rigoureux dans le travail en amont qui consiste à écrire audacieusement votre première vidéo (ou ensemble de vidéos). Vous pouvez soit les enregistrer et les produire en interne, avec un budget modeste , soit externaliser la production vers un portail indépendant.

Surtout, gardez vos vidéos courtes (moins de quatre minutes à coup sûr et idéalement moins de deux minutes). Nous sommes dans l’ère de l’attention courte, alors ne testez pas la patience de vos prospects.

 

Partagez vos histoires sur les canaux sociaux

Assurez-vous simplement que la plateforme que vous choisissez comprend:

  • Bonne analyse vidéo – mesure les vidéos engagées et corrélées avec les conversions.
  • Des incitations à l’action (CTA) que vous pouvez superposer à vos vidéos.
  • Prise en charge optimisée du référencement (SEO).
  • Enfin et surtout, un lecteur vidéo très efficace (clair et sans décalage).

Bien entendu, chacune de ces plateformes aura ses avantages et ses inconvénients. Donne la priorité aux fonctionnalités les plus importantes pour votre entreprise et passez en revue ces outils dans cette optique.

J’espère que cet article vous aura été utile, partagez votre expérience.

Blogueur Camerounais Passionné par le Digital

Laisser un commentaire

Site Footer

Sliding Sidebar

À Propos de Moi

À Propos de Moi

Blogueur Camerounais Passionné par le Digital je suis tombé amoureux du blogging en 2014, et je souhaite partager avec vous cette passion qui m'anime...

Facebook

Traduire

Me Contacter

+237.697.07.63.71
Ouvert

Statistiques du blog

  • 2 446 visites